Lipofilling seins Tunisie : lipomodelage mammaire

Le lipofilling des seins en Tunisie, appelé encore injection de graisse ou lipomodelage mammaire est une opération esthétique moins invasive qui augmente la taille de la poitrine de façon naturelle, sans avoir recours aux prothèses, donc, sans corps étranger, puisque la graisse injectée est bien propre à la patiente elle-même, aspirée d’une autre partie du corps présentant un excès d’amas graisseux.
Généralement, le lipofilling seins peut créer une augmentation mammaire équivalente à 1 ou 2 bonnets en prothèse.
Si la patiente souhaite avoir une poitrine encore plus volumineuse, une seconde intervention peut s’effectuer par la suite.
Le résultat serait semblable à une augmentation des seins avec prothèses.

Dans quels cas le lipofilling des seins est-il recommandé ?

Nos chirurgiens conseillent de faire une augmentation sans prothèses dans les suivants :

  • Asymétrie mammaire modérée, qui peut nécessiter un lipofilling pour équilibrer le volume des deux seins.
  • Hypotrophie mammaire importante, causée par la grossesse, allaitement, perte de poids importante…
  • En association à une augmentation mammaire par prothèses chez une patiente trop mince, chez qui l’implant peut créer un contraste visible.
  • Perte de galbe suite au vieillissement.

Quels sont les critères pour mieux réussir une augmentation des seins par injection de graisse ?

Pour garantir un bon résultat d’augmentation mammaire naturelle, et minimiser les risques post-opèratoires, certains critères, précis, sont requis pour autoriser l’intervention :

  • Femme de moins de 35 ans.
  • Pas d’antécédent personnel ou familial du cancer de sein.
  • Une échographie mammaire, bilan sanguin et radiographique préopératoires sont indispensable.
  • Un suivi médical post-opératoire régulier est nécessaire.

lipofilling seins

Comment se préparer pour faire une liposculpture ?

Les procédures avant l’intervention

  • 2 consultations de chirurgies plastiques espacées de 15 jours minimum (avec photographies médicales).
  • Un examen clinique au cabinet médical pour s’assurer de l’absence de toutes anomalies.
  • Mammographie, échographie du sein et/ou IRM.
  • Arrêt obligatoire du tabac, 5 semaines avant le lipofilling du sein.
  • Arrêt obligatoire de prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires ou d’anti-coagulants oraux, durant les 2 semaines qui précèdent l’intervention.
  • Arrêt de contraception orale, 5 semaines avant l’intervention.
  • Eviter la grossesse dans les 6 mois qui suivent pour éviter de gâcher le résultat esthétique.

Quelles sont les techniques utilisées par le plasticien ?

Cette intervention d’augmentation mammaire est plus simple dans son principe et encore moins invasive. Elle se résume en 3 étapes : prélèvement de graisse, purification de cette graisse et enfin sa réinjection dans les seins.

Prélèvement de la graisse

Lors de votre visite, le chirurgien détermine la ou les zones qui présentent un excès de graisse. Ce sont les zones qui seront concernées par un prélèvement de graisse. Le prélèvement se fait selon un procédé de liposuccion douce non invasive ni traumatique. Généralement, les zones de prélèvement sont les zones que la patiente veut améliorer par une lipoaspiration.

Purification de la graisse prélevée

C’est une étape très importante pour réussir votre lipofilling des seins. Il s’agit d’éliminer le sang, les cellules de graisse détruites ainsi que toutes les impuretés et qui sont aspiré lors du prélèvement. Cette purification se fait par une procédure de filtration ou de centrifugation. L’essentiel,votre chirurgien n’injectera que de la graisse “pure” sans tissus inutiles.

Injection de la graisse “pure” dans les seins

C’est la dernière étape. Après la purification de la graisse prélevée, le chirurgien la transfère dans des canules très fines et fait une injection à travers une ponction (moins de 1 mm). Le chirurgien retire sa canule pour que la graisse se dépose progressivement. Il répète cette procédure pour arriver au volume souhaité. La graisse est alors injecté dans la glande, entre le muscle et la glande et dans le muscle grand pectoral.

Après l’intervention

  • La durée de l’hospitalisation est courte, généralement 1 ou 2 jours.
  • Douleurs modérées, qui apparaissent surtout au niveau des zones aspirées, traitées par des anti-inflammatoires simples.
  • Apparition d’ecchymoses (bleus) et des œdèmes sur les zones de prélèvements, qui disparaissent après 15 jours à 1 mois.
  • La patiente s’engage à un suivi clinique et radiologique régulier.
  • Le résultat final s’obtient entre 4 et 6 mois, au-delà de 6 mois, le résultat est considéré comme définitif.

Il est à noter, que la taille des seins varie de la même façon que le corps : si la patiente maigrit ou grossit, le volume des seins changerait.

Pour une augmentation des seins sans injection de graisse, découvrez les différents types de prothèses.

Lire aussi :