fbpx

Lorsque les gros seins causent des problèmes quotidiennes (Douleurs dorsales, gêne pour s’habiller, gêne pour pratiquer du sport…), une réduction mammaire s’avère nécessaire pour retrouver une vie normale sans difficultés et pour retrouver l’apparence souhaitée.
Après un examen complet de votre poitrine et une première consultation à propos du volume souhaité et du type de poitrine souhaité, votre chirurgien explique le déroulement de la réduction mammaire, renseigne les analyses, la mammographie et l’échographie que vous devez faire.
Un chirurgien compétent indique à sa patiente les précautions qu’il faut prendre pour minimiser les risques d’échec et les complications post opératoires.

hypetrophie mammaire

Cherchez les bonnes informations

La première consultation avec votre praticien doit vous apporter un maximum d’informations nécessaires pour prendre la décision de faire une réduction mammaire. Ne soyez pas timide, cherchez les éléments indispensables dans la prise de décision.
Une seconde consultation est importante pour fixer la date de votre intervention. Si vous êtes en couple, nous vous conseillons d’aller à votre rendez-vous avec votre partenaire, ça va vous apporter plus de confort et vous permet de sentir plus de sérénité.

On est comment juste après ?

Généralement, vous aurez des bandes sur les seins, des pansements pour faciliter la cicatrisation, des drains portés quelques jours (2 jours max). Vous n’aurez pas des douleurs importantes. Le chirurgien peut vous prescrire des antalgiques.
Comme obligation, vous devez porter un soutien-gorge de contention pendant un mois. Vos seins seront un peu sensibles pendant des semaines. Les fils de sutures sont résorbables, sinon ils seront retirés vers le quinzième jour.
Donc pour s’assurer d’une réduction mammaire réussie, essayez de trouver un chirurgien compétent et inscrit dans l’ordre des médecins. Vous pouvez s’appuyer sur le bouche à oreille grâce aux témoignages d’autres patientes.