fbpx

Quand j’étais plus jeune et que j’allais à l’école, mes camarades aimaient s’en prendre un peu aux autres ; ils se moquaient un peu de tout et de rien juste faire passer les heures de classe.
Ce comportement désagréable, pouvait engendrer chez les personnes qui subissaient ces « actes d’intimidation », de véritables calvaires qui souvent devenaient des complexes.
Notamment les personnes qui ont un nez assez prononcé ont surement subi ce « traitement ».

actes intimidations

Nous remarquons de plus en plus d’interventions chirurgicales de rhinoplastie de correction de nos jours.
2 Heures chez un bon chirurgien et le tour est joué, le complexe disparaît ou presque, cependant la rhinoplastie de correction est pratiquée aussi pour corriger des problèmes plus sérieux ; notamment la respiration par le nez ou les narines sont bloqués, elles ont un défaut qui limite un peu notre état de santé (la septoplastie).
Le coût moyen d’une telle intervention en France, oscille entre 2500 à 4500 €.

Si ce coût n’est pas compatible avec nos poches, dans ce cas vaut mieux se tourner vers l’étranger, notamment en Tunisie où les patients ; peuvent bénéficier en outre de l’opération chirurgicale en elle-même un séjour dans un hôtel 5 Etoiles de pur lux pour un prix indicatif qui se situe dans une fourchette entre 1850 et 2350 euros.

La rhinoplastie de correction, est très à la mode chez les stars du showbiz, des célébrités telles que les actrices : Angelina Jolie, Megan Fox, Courtney Love la rockeuse ex-femme de Kurt Cobain ancien leader des Nirvana tragiquement décédé y a quelques années, La nouvelle star du Rap féminin Iggy Azaléa, l’ancien « phénomène » Britney Spears ou encore de nouvelles héroïnes du jet set genre Kim Kardashian, Victoria Beckham (la femme de l’ex joueur du Paris Saint Germain David Beckham), l’héritière de l’empire économique des Hilton justement Paris Hilton etc.
Tous ces exemples influenceront nos masses à économiser pour régler leurs défauts ou les aider à surmonter leurs complexes afin de ne plus se rappeler des « camaraderies » du temps de l’école.