fbpx

Les décès de personnes qui ont subi des interventions de chirurgie plastique sont en train de faire couler de l’encre. Avec la popularité croissante des injections de graisse pour l’augmentation des fesses, beaucoup de rapports portent sur les décès survenus après cette intervention, ou bien sur l’injection d’autres matières illicites tels que la silicone. Le mois dernier, une mère de deux enfants âgée de 29 ans est morte après avoir subi un lifting des fesses dans une clinique à Miami.

S’informer avant tout

Bien que tout type de chirurgie comporte des risques, la triste réalité est que beaucoup de ces décès pourraient probablement pu être évités. La poursuite des fesses parfaites a séduit de nombreuses personnes qui ont cherché chez des fournisseurs qui, souvent, ne disposent pas de formation requise pour accomplir de telles opérations. Dans le cas de la femme mentionnée ci-dessus, la clinique a affirmé que leurs médecins étaient « certifiés ».
Les patients mal avertis peuvent recourir à un danger ambulant. Beaucoup de médecins en effet affirment qu’ils sont « chirurgiens esthétiques certifiés ». Toutefois, seul un nombre relativement restreint de médecins peuvent dire qu’ils sont «chirurgiens plasticiens certifiés.»

Un chirurgien plasticien, ça se justifie

Pour étayer cette affirmation d’être un chirurgien esthétique certifié, un médecin doit avoir complété un programme de formation pluriannuel accrédité en chirurgie plastique, puis avoir passé des examens écrits et oraux rigoureux.
En outre, les chirurgiens plasticiens certifiés sont tenus au plus haut niveau de responsabilité en ce qui concerne l’éthique et la sécurité du patient. Cela ne veut pas impliquer que les chirurgiens plasticiens certifiés font des interventions sans risques de complication. Certes, il y a un risque de complications avec toute intervention chirurgicale peu importe l’ampleur de l’opération. Toutefois, en raison de la formation que les chirurgiens plastiques subissent, ils savent comment minimiser les risques avant la chirurgie en sélectionnant soigneusement leurs patients et en veillant à ce qu’ils sont des candidats appropriés pour la chirurgie.