Les causes de perte de cheveux

Classé dans : chirurgie réparatrice | 0

Tout le monde perd ses cheveux de temps en temps. Cela peut arriver pendant votre douche du matin, en séchant vos cheveux ou en les brossant rapidement, et c’est tout à fait normal.

En moyenne, nous perdons de 50 à 100 cheveux par jour, ce n’est pas dû à une anomalie, ce n’est que le cheveu qui traverse ses cycles, et qui tombe pour être remplacé par la suite par un nouveau cheveu.

Mais lorsque vos cheveux commencent à tomber régulièrement en grande quantité, et que vous commencez à remarquer des zones clairsemées, ou que votre ligne frontale commence à reculer, il se peut que vous ayez affaire à un problème plus grave.

Bien que la perte de cheveux semble être un problème superficiel, elle peut, en effet, avoir des conséquences néfastes sur le plan émotionnel, en particulier chez les femmes, puisque cela présente en général une atteinte à leur identité et à leur féminité.

Des dermatologues et d’autres spécialistes expliquent pourquoi les cheveux tombent et ce que vous pouvez faire pour restaurer leur santé, volume et brillance.

Grossesse, chirurgie et autres événements stressants

L’effluve télogène est un phénomène qui se produit après une grossesse, une opération chirurgicale, une perte de poids importante ou une période de stress extrême, au cours duquel vous perdez de grandes quantités de cheveux de façon quotidienne, généralement lors d’un shampooing, du coiffage ou du brossage.

Il peut également s’agir d’un effet secondaire de certains médicaments, tels que les antidépresseurs, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et la chimiothérapie.

Au cours de l’effluve télogène, les cheveux passent plus rapidement que d’habitude de la phase de croissance à la phase de « repos » avant de passer rapidement à la phase de chute, ou la phase télogène.

Problèmes de thyroïde

Les problèmes thyroïdiens sont fréquents chez les femmes, en particulier à partir de 50 ans. Une femme sur huit souffrira d’un trouble de la thyroïde au cours de sa vie.

Lorsque votre corps produit un taux très faible d’hormones thyroïdiennes, responsables du métabolisme, de la fréquence cardiaque et de l’humeur, on parle d’hypothyroïdie ou de thyroïde sous-active. Si votre corps fabrique un surplus d’hormones, on parle d’hyperthyroïdie ou de thyroïde hyperactive.

L’hypothyroïdie peut entraîner une foule de symptômes, notamment une prise de poids inexpliquée, la fatigue, la constipation, la dépression et des difficultés de concentration. Les cheveux, les ongles et la peau peuvent devenir plus fragiles et se casser plus facilement.

Votre médecin peut vous prescrire un médicament à base d’hormones thyroïdiennes pour rétablir un niveau normal. Des tests réguliers de TSH peuvent être effectués pour garantir un dosage adéquat.

Perte de cheveux héréditaire

La perte de cheveux d’origine génétique, connue sous le nom d’alopécie androgénétique, est la cause la plus courante de perte de cheveux.

Le gène responsable de la perte de cheveux peut être hérité du côté de la famille de votre mère ou de votre père, bien que vous ayez plus de chance de l’avoir si vos deux parents ont souffert d’alopécie androgénétique.

La maladie se développe lentement et peut commencer dès l’âge de 20 ans. La chute de cheveux est généralement localisée au-dessus du crane ou au niveau des tempes. Dans certains cas, la perte de cheveux peut être diffuse, ce qui signifie qu’elle se propage sur tout le cuir chevelu.

Bien qu’il n’y ait aucun moyen pour prévenir totalement la chute des cheveux, vous pouvez la ralentir en appliquant du Minoxidil (Rogaine) sur le cuir chevelu deux fois par jour. Le médicament agit à la fois sur les femmes et les hommes, bien que les femmes devraient utiliser une formule moins concentrée pour prévenir les effets secondaires indésirables. Les hommes peuvent être traités avec le finastéride (Propecia), un médicament oral.

On peut aussi recourir aux injections de plasma riche en plaquettes (PRP) qui regorgent de facteurs de croissance, capables de freiner la chute des cheveux et de stimuler la repousse.

La greffe de cheveux reste la solution la plus efficace, à envisager pour les cas avancés de perte de cheveux et de calvitie.