fbpx

Embellir, réparer ou modifier certaines parties du corps humain sont les objectifs de la chirurgie plastique. Elle se divise en 2 parties :
* chirurgie réparatrice, c’est une spécialité chirurgicale capable de rendre un organe dit « anormal » en un organe dit « normal ». Cette modification concerne bien les problèmes inesthétiques causés par certaines maladies, par des accidents ou par des raisons congénitales
* chirurgie esthétique embellit la plupart des parties du corps (visage, seins, silhouette) sans faire appel aux solutions médicales.

Historique

Depuis des siècles avant J.C, l’être humain a essayé d’apporter des modifications à son corps via la chirurgie. Le peuple de l’Egypte Antique a laissé des traces de certaines interventions chirurgicales plastiques. Les fouilles archéologiques ont trouvé certaines momies ayant des traces montrant que leurs oreilles ont été recollées de leur vivant. C’était une chirurgie esthétique pour embellir une partie saine du corps.
Les fouilles archéologiques ont révélé aussi des traces de la chirurgie réparatrice qui était pratiquée pendant l’époque de la Grèce Antique. Hippocrate était le chirurgien grec le plus connu dans cette époque, il corrigeait le nez ayant l’os cassé par un accident en le rembourrant pour le restructurer pendant sa guérison. Ceci est un cas de chirurgie réparatrice, car elle corrige et restaure l’aspect initial d’un nez abîmé.
Le plus étonnant, que depuis des siècles avant J.C. les Byzantins ont mis les fondamentaux de la chirurgie plastique des seins.
L’italien Gaspare Tagliacozzi, né en 1546 a inventé la solution chirurgicale de « Greffe » qui consiste à greffer de la chair du bras et la placer sur une oreille, sur une lèvre ou un nez. Cette invention devenait célèbre et pratiquée pendant plusieurs siècles.

La période du 1914 au 1918 se caractérisait par une guerre violente qui engendrait une nécessité intense en chirurgie plastique et réparatrice. Ce qui expliquait l’amélioration de cette chirurgie et de la compétence des chirurgiens plasticiens de cette époque.
Intégration de la chirurgie esthétique dans la médecine
Ce qui est admis, de nos jours et pendant les époques précédentes, que la beauté procurée par la chirurgie esthétique et réparatrice agit positivement sur la psychologie de la personne et son bien être.
De cette manière, on peut justifier que cette chirurgie fait partie de la médecine et plus précisément un traitement psychique.
Elle est indispensable et incontournable dans l’optique qu’elle apporte une correction d’organes blessés et une guérison psychologique.

Intégration de la chirurgie esthétique dans la médecine

Ce qui est admis, de nos jours et pendant les époques précédentes, que la beauté procurée par la chirurgie esthétique et réparatrice agit positivement sur la psychologie de la personne et son bien être.
De cette manière, on peut justifier que cette chirurgie fait partie de la médecine et plus précisément un traitement psychique.
Elle est indispensable et incontournable dans l’optique qu’elle apporte une correction d’organes blessés et une guérison psychologique.