Bien qu’il n’existe pas de solution miracle pour la perte de poids, de nouvelles recherches suggèrent que les chirurgiens pourraient être en mesure d’éliminer en toute sécurité plus de graisse pendant la liposuccion qu’on ne le croyait auparavant.

Combien de litre de graisse la liposuccion peut-elle éliminer ?

Concernant la chirurgie de liposuccion, les chirurgiens suivent des directives du métier qui fixent une limite maximale d’extraction de 5 litres de graisse, sans prendre en considération les variations de poids ou d’état de graisse corporelle. Mais la nouvelle étude suggère que les chirurgiens pourraient utiliser l’indice de masse corporelle (IMC) d’un patient pour déterminer la quantité de graisse extraite qui est sûre. L’IMC est une estimation approximative de la graisse corporelle d’une personne en fonction de sa taille et de son poids. Avec un IMC élevé, le chirurgien peut enlever plus de 5 litres de graisse.

Peut-on utiliser l’indice IMC pour enlever plus de graisse ?

“Le problème, c’est que cette directive semble avoir été choisie d’une manière arbitraire”, a déclaré le Dr Karol Gutowski, chirurgien plasticien certifié et professeur agrégé de clinique à l’Université de l’Illinois à Chicago.

“Cette directive elle-même n’est qu’une recommandation, et non une loi, c’est une recommandation sans aucune base scientifique”, explique-t-il.

Il y a quinze ans, Gutowski et ses collègues ont créé une base de données pour suivre les résultats des liposuccions effectuées par des chirurgiens plasticiens certifiés. “Et nous avons découvert que si votre IMC est élevé, vous pouvez éliminer plus de graisse en toute sécurité, ce qui signifie que le calcul doit être basé sur l’état physique de chaque patient “, dit-il.

Le Dr Scot Glasberg, président de l’American Society of Plastic Surgeons (ASPS), a déclaré que la nouvelle analyse est ” une approche novatrice et plus actuelle que celle que nous avons actuellement “.

Glasberg a dit que “la réalité est que la liposuccion est incroyablement sûre. Mais évidemment, si vous décidez de prendre plus de 5 litres de graisse d’une personne qui pèse 75 kg, par rapport à une personne qui en pèse 110 kg, vous vous trouvez dans une situation très différente. Je pense donc que la notion d’une échelle basée sur l’IMC a beaucoup de sens.”

Les conclusions de Gutowski et de ses collègues ont été publiées dans le numéro de septembre de Chirurgie plastique et reconstructive.

La liposuccion homme et femme : complication et risques

liposuccion avant apres
La plupart des patients qui ont subi une liposuccion sont des femmes. Toutefois, Les hommes représentent maintenant entre 10% et 15% des patients, un chiffre qui peut atteindre 20% si l’on inclut également la chirurgie de gynécomastie chez les hommes.
Pour l’étude, les chercheurs ont suivi plus de 4 500 patients ayant subi une liposuccion. Aucun des patients n’est décédé à la suite d’une extraction de graisse, et le taux total de complications était inférieur à 1,5 %. La plupart des complications n’étaient pas considérées comme graves, selon les chercheurs.

L’équipe de cette recherche a également constaté que le facteur clé du risque de complication s’est avéré être l’IMC. Selon les auteurs de l’étude, ceux dont l’IMC était plus élevé étaient mieux en mesure de tolérer l’élimination des graisses à grande échelle que ceux dont l’IMC était plus faible.
Néanmoins, les chercheurs ont mis en garde contre le fait que même si l’IMC pourrait être une mesure utile pour déterminer à l’avance les niveaux sécuritaires d’élimination des graisses, les facteurs de risque individuels de chaque patient doivent être pris en compte.