fbpx

L’obésité et le surpoids sont un fléau mondial dont les désastres sont comparables à ceux du tabac. Considéré par l’office mondiale de la santé comme maladie chronique, l’obésité touche plus d’un cinquième de la population mondiale et les décès atteignent environs 7000 chaque jour. Dans cet univers chaotique, les chirurgies réductrices comme la sleeve gastrique se dressent en sauveurs, avec quarante pourcents de vies sauvées. Qui sont les candidats pour une chirurgie réductrice et quels sont les risques ?

 

obesite morbide

A qui sont destinées les chirurgies réductrices ?

Les Interventions de restriction comme la sleeve gastrique, agissent en réduisant la quantité de nourriture introduite sans modifier les processus de digestion et d’absorption des aliments. Il existe aussi d’autres types d’interventions comme le Bypass gastrique qui limitent également la quantité de nourriture introduite, mais peuvent avoir une composante de réduction de l’absorption intestinale et / ou une action hormonale. Le troisième type de chirurgies comporte les interventions de réduction de l’absorption intestinale qui agissent principalement sur les processus de digestion réduisant l’absorption des aliments.

types chirurgie obesite

Toutes ces interventions ont en commun la restriction et ne sont utilisés que lorsque les résultats souhaités n’ont pas été atteints par un traitement médical ou diététique. Classés au rang de la chirurgie esthétique, ces opérations n’ont aucune fin esthétique et leur but principal est de prévenir et / ou de corriger des problèmes médicaux liés à l’obésité, dans certains cas, sauver des vies. Ce sont toutes des opérations chirurgicales majeures effectuées sous anesthésie générale.
Ces interventions sont destinées aux patients entre dix-huit et soixante ans ayant un indice de masse corporelle compris entre trente-cinq et quarante kg/m² et pouvant prouver l’échec d’un traitement médical antérieur : Perte de poids insuffisante ou manque de maintien à long terme de la perte de poids. Les patients désirant subir une chirurgie de ce type doivent aussi avoir un bon capital dentaire. Il est primordial pour la réussite de l’intervention, de bien mâcher la nourriture après l’opération.

Quels sont les risques d’une chirurgie gastrique réductrice ?

Il n’y a pas d’intervention chirurgicale exempte de complications. Les chirurgies gastriques, qu’elles soient pratiquées en laparoscopie ou avec la technique traditionnelle de laparotomie, présentent les risques d’infections et de mauvaise cicatrisation. Le défi commun de ces opérations est de maintenir un patient en surpoids en vie pour une longue durée sous anesthésie générale. Pour cette raison, le suivi préopératoire du patient joue un rôle vital pour la réussite de l’opération.
Toute intervention pour le traitement de l’obésité peut avoir des complications chirurgicales et médicales parfois graves, voire mortelles, aussi bien au cours de l’opération que lors de l’intervention postopératoire. Au cours des mois et des années suivant la chirurgie, d’autres complications peuvent survenir et nécessiter une nouvelle intervention chirurgicale. C’est là que le suivi postopératoire intervient et continue après des années de l’intervention initiale.